mercredi 24 octobre 2018 | 08H14

Comité Communal des Feux de Forêt

Comité Communal des Feux de Forêt

Les missions principales des bénévoles du Comité Communal des Feux de Forêt (CCFF) sont :

•    Information et sensibilisation du public
•    Dissuasion
•    Surveillance

et une foule de tâches complémentaires qui en découlent, en symbiose avec les services de secours.

Notre commune s'étend sur 7.364 hectares, dont 4.700 hectares boisés.

L’association ADCCFF83 regroupe les CCFF des communes varoises qui veillent sur une superficie de 5.973km2. Elle compte 140 communes adhérentes sur les 153 du département. L’ADCCFF83 compte cette année 4 682 inscrits dans le VAR, dont 40 bénévoles de notre commune.

Chaque année, des « Stages de Remise En Mémoire » sont organisés avant l’été :

•    LA RADIO et son langage avec manipulations et mises en pratiques.
•    LE 4x4 et sa conduite, sa motopompe avec utilisation en pratique.
•    LA CARTOGRAPHIE et sa boussole, avec carroyages et azimuts, là aussi avec mise en pratique sur le terrain.

Ces trois matinées et leurs exercices en réel sur le terrain permettent de partir en patrouille binôme sur les pistes de notre commune (un ancien CCFF aguerri avec un nouveau membre CCFF) avec une connaissance de base minimum pour chaque bénévole.

Petit rappel, nous avons sur notre commune 112 poteaux incendie, de même que 17 citernes DFCI sont implantées, d’environ 30m3 chacune.

Sur un été les bénévoles du CCFF réalisent près de 22 patrouilles, en weekend et jours à risque, soit près de 1 453 km parcourus et plus de 170 heures, répartis entre les bénévoles actifs ayant effectués chacun de 5 à 35 heures de présence…

Tout cannetois et cannetoise désirant se porter candidat et s’investir dans cette action est le bienvenu ; les renseignements sont à votre disposition à l’accueil de la mairie.

La mise à disposition de motopompes

Dans le cadre du comité de secteur, le conseil général propose aux communes, à titre gracieux, un certain nombre de motopompes thermiques (entre 3 et 5), mobilisables en cas de crise par les CCFF sous le contrôle des sapeurs pompiers. Il s’agit de compléter l’action des secours en arrosant les maisons, en noyant le feu, ou en traitant les départs immédiatement. Les piscines sont recensées au cours des opérations de contrôle du débroussaillement, et cartographiées, de manière à connaître les points d’eau utilisables.

Emploi du feu

Le département du Var est particulièrement exposé au risque d'incendie de forêt et le brûlage des déchets verts constitue une importante source de pollution de l'air, néfaste à la santé publique. En conséquence, l'arrêté préfectoral du 16/05/2013 interdit le brûlage des déchets verts sur l'ensemble du département, sauf exceptions, et réglemente strictement l’emploi du feu au regard des risques d’incendie.

Cette réglementation s’impose à tous. Elle prévoit cependant diverses dérogations : possibilité selon les périodes d’incinérer les végétaux coupés ou sur pied issus de travaux agricoles, de travaux forestiers ou du débroussaillement obligatoire ainsi que les végétaux infestés d’organismes nuisibles.

Trois périodes dans l'année en fonction de la sensibilité au risque de feu de forêt sont définies :

•    la période rouge (risque très fort) du 1er juin au 30 septembre, ainsi que tout
autre jour de l'année lorsque le vent souffle à plus de 40 km/h1 : emploi du feu est
interdit,

•    la période orange (risque fort) du 1er février au 31 mars, où l’emploi du feu est
possible en l’absence de vent après déclaration en mairie et sous réserve qu’il n’y
ait pas de pollution de l’air.

•    la période verte (risque modéré) couvrant le reste de l'année, l’emploi du feu est
possible sauf en cas de vent supérieur à 40km/h et sous réserve qu’il n’y ait pas de
pollution de l’air,

•    en cas de conditions climatiques particulières entraînant des risques élevés, d'autres
périodes de l'année peuvent être ponctuellement classées rouge par arrêté
préfectoral.

Cette réglementation (synthétisée dans le tableau téléchargeable ci-dessous) est également plus contraignante lorsque le terrain est situé à l'intérieur des bois, forêts, plantations, reboisements, landes, maquis et garrigues, et à moins de 200 mètres de ces formations. La carte « zone d’application de la réglementation DFCI » (Défense de la Forêt Contre l’Incendie), téléchargeable ci-dessous, vous indique les zones qui ne sont pas situées dans ces formations ou à moins de 200 m.

Le débroussaillement

Avec l’été et le soleil, viennent aussi les risques d’incendies dans les régions les plus sèches de France.Pour s’en prémunir, la loi prévoit une obligation de débroussaillage dans certaines zones. Les propriétaires sont tenus d’effectuer ces travaux.
Définition du débroussaillage.

Le débroussaillage est défini par l’article L131-10 du code forestier.

On entend par débroussaillement les opérations de réduction des combustibles végétaux de toute nature dans le but de diminuer l’intensité et de limiter la propagation des incendies. Ces opérations assurent une rupture suffisante de la continuité du couvert végétal en procédant à l’élagage des sujets maintenus et à l’élimination des rémanents de coupes.
Le représentant de l’État dans le département arrête les modalités de mise en œuvre du débroussaillement selon la nature des risques.

Dans le Var, c’est l’arrêté préfectoral du 30 mars 2015 qui règlemente le débroussaillement obligatoire et du maintien en état débroussaillé. Vous le trouverez en téléchargement ci-dessous. Vous trouverez également un extrait du Cannet Passion n°18 qui apporte des explications visuelles sur les obligations de débroussaillement.

Carte d'alerte sur le risque incendie

Rendez-vous sur le site des services de l'Etat dans le Var pour visionner l'accès au massifs forestiers : http://www.var.gouv.fr/acces-aux-massifs-forestiers-du-a2898.html

Ico_tel
  • Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter : 04 94 50 06 04