mardi 02 juin 2020 | 20H44

Eau potable, eaux usées et station d'épuration

Eau potable, eaux usées et station d'épuration

 

Une station d'épuration nouvelle génération

La construction d’une nouvelle station d’épuration est une décision difficile tant l’investissement financier est important alors que l’incidence immédiate sur la vie de nos concitoyens est négligeable.
La feuille de route écrite par la municipalité comportait 4 impératifs.

La nouvelle Station d’épuration se devait d’être : exemplaire, écologique, pédagogique et pérenne.

1- Exemplaire, l’Agenda 21 communal mentionnait la lutte contre toute forme de pollution, et que l’Etat à juste titre l’exigeait.

2- Ecologique, c’est un impératif du 21ème siècle : préserver le milieu naturel, c’est assurer aux générations futures un environnement de qualité. L’objectif étant d’obtenir à la sortie de la station une eau qualifiée d’eau de baignade, la technique des membranes filtrantes a été privilégiée. Cette technique est si performante que les quantités de boues retenues ont été multipliées par 10. Les boues sont évacuées vers un centre de compostage. Dans le cadre écologique de l’économie d’énergie, des mâts d’éclairages éoliens et solaires ont été posés ainsi que des panneaux photovoltaïques.

3- Pédagogique, enseigner est non seulement un devoir mais aussi un mode de sensibilisation, laquelle débouche à l’âge adulte sur des citoyens éco responsables, convaincus du bien fondé de la préservation de l’environnement. A cet égard, un oppidum a été construit pour survoler l’installation et en appréhender toute sa complexité.
Des panneaux didactiques viennent illustrer la structure. Les écoliers du Cannet des Maures sont déjà venus en nombre, accompagnés de leurs professeurs, pour visiter le site.

4- Pérenne, puisque que la station est modulable et calibrée pour répondre aux besoins de l’extension démographique des 30 prochaines années.

Bien sûr, le montant de l’investissement à hauteur de 3 millions d’euros est lourd. Mais d’une part, ce coût est étalé dans le temps et d’autre part, cet investissement était devenu incontournable.
Cette réalisation projette notre commune dans le 21ème siècle, il se doit d’être écologique car notre responsabilité est au présent quant à la vie de nos enfants au futur.

Une technologie de pointe :

L’utilisation de traitement des eaux usées associe le traitement biologique par boues activées et la filtration par membranes plaques immergées, permettant ainsi :
L’élimination des bactéries, des organismes pathogènes et des matières en suspension
Une adaptabilité et une tolérance aux variations de concentrations de boues et de débit sans modification de la qualité de l’eau traitée.
Des rendements épuratoires poussés
Une longévité et une robustesse exceptionnelle des plaques membranaires pour un traitement fiable dans le temps.
D’avoir un système évolutif qui permet d’augmenter la capacité de l’installation à 11 500 EH, par simple ajout de modules membranaires dans les réacteurs en place.

Plan de financement

Montant global de l’opération : 2 872 000 € HT
Etat : 426 350 € HT (14,85 %)
Agence de l'Eau : 527 279 € (18,36 %)
Autofinancement Commune: 1 918 371 € HT (66.79 %)

Energie renouvelable

Utilisation de l’énergie solaire et éolienne
Mise en place de 56 m2 de panneaux photovoltaïques dédiés à la production et la revente d’électricité
Eclairages extérieur principalement autonomes : accumulation de l’énergie solaire et éolienne (6 mâts solaires et 2 mâts mixtes solaire / éolien)

Distribution de l'eau potable

Le réseau d’eau potable de la commune d’une longueur de 65 km dessert 2132 abonnés. La ressource de la commune est le forage de Méren

Les analyses des prélèvements réalisés par l’Agence Régionale de la Santé (ARS), dans le cadre du contrôle sanitaire défini par le code de la santé publique, sont 100 % conformes par rapport aux limites de qualité pour ce qui concerne la microbiologie et les paramètres physico-chimiques.
Le rendement du réseau de distribution est de 96 %. On considère qu’un réseau est performant au-delà d’un rendement de 75%.
La commune adhère au Syndicat Intercommunal d’Adduction des Eaux de la Source d’Entraigues. Elle accueille en Mairie les locaux du Syndicat. Pour plus d’information, une présentation du SIAE est téléchargeable ici.

 

Télécharger les documents ci-dessous :