mardi 05 mars 2024 | 08H14

Interview portrait #12 - Alexandra Bellini, bénévole

Interview portrait #12 - Alexandra Bellini, bénévole

La ville du Cannet des Maures présente quelques-uns des agents municipaux et bénévoles qui ont oeuvré tout au long de la période de confinement pour améliorer notre qualité de vie.

Alexandra Bellini, bénévole aux côtés du Centre Communal d'Action Sociale

Comment êtes-vous devenue bénévole au CCAS ?

J’ai vu passer l’annonce de recherches de bénévoles sur la page facebook du Cannet des Maures. J’ai appelé le CCAS, et ils m’ont expliqué que les missions consistaient à appeler les personnes dans le besoin régulièrement, prendre des nouvelles, faire des courses. J’ai accepté. On m’a proposé de m’occuper de deux femmes d’un certain âge. L’une était autonome, il suffisait de prendre de ses nouvelles, l’autre n’était pas sereine à l’idée de sortir, donc je lui ai fait aussi quelques courses. C’était une belle expérience que je renouvellerai je pense ! J’ai beaucoup appris. 

Pourquoi vous êtes-vous engagée ?

Ca m’a touché de voir toutes ces personnes âgées qui avaient peur et restaient cloîtrées chez elles. Mes parents vont bien, mais s’ils étaient plus âgés et que j’avais été loin, j’aurais été contente de savoir que quelqu’un prenait soin d’eux. Je voulais être là pour eux, pour les aider et les rassurer.

Dans la vie de tous les jours, que faites-vous ?

J’ai 40 ans, je ne travaille pas, mon conjoint travaille en hôpital. Je suis maman de trois enfants de 12, 15 et 19 ans.  Le fait qu’ils soient grands m’a permis d’être d’avantage disponible.

Etes-vous Cannetoise de longue date ?

Je suis Cannetoise depuis 10 ans, je connais bien la ville et ses structures.

Un souvenir marquant ou une rencontre durant vos missions de bénévole ?

Quand j’ai proposé à l’une des dames de lui faire ses courses, elle s’est inquiétée pour moi en me disant que si j’y allais, je risquais d’attraper le virus. Je lui ai répondu que j’étais là pour ça, j’ai trouvé ça très touchant. J’ai passé de bons moments avec elles deux, et je pense que je garderai contact avec elles.