mardi 05 mars 2024 | 07H45

Portrait de Pascale Giraudo

Portrait de Pascale Giraudo

À leur contact, la première impression ressentie est celle de la convivialité. Et cette convivialité, c'est elle qui en est à l'origine. Pascale est née au Printemps 1966 à Aubervilliers. Fille de gendarme, elle connait très jeune ce qu'elle appelle "la déchirure du déracinement". À six ans, elle a déjà parcouru trois départements et passe toute son adolescence dans les îles, entre la Réunion et la Martinique. À 15 ans, son père est muté au peloton d'autoroute du Cannet des Maures. Pour son retour en métropole, c'est donc la terre cannetoise qui l'accueille. C'est ici qu'elle rencontrera son mari à 23 ans, et qu'il fera d'elle "son épouse et une citoyenne cannetoise. Grâce à lui, j'ai trouvé ma place, mon territoire". Un territoire qu'elle ne quittera plus.

Un parcours professionnel riche en diversité

Elle passera ainsi par une société d'aménagement du territoire, une agence immobilière, un mandat de conseillère municipale, et l'entreprise de géomètre expert familiale. Elle entre ensuite à la mairie du Cannet en 2002 au service Urbanisme. Elle occupe ensuite un poste de responsable au sein du pôle Education et Transports qu'elle initie. Puis elle décide de quitter ses fonctions à responsabilité pour se tourner vers le social et le scolaire. C'est ainsi qu'en 2015, elle commence à conduire le bus communal gratuit qui transporte les personnes âgées cannetoises au Cannet et alentours.

Courses, rendez-vous médicaux, administratifs. Quatre fois par semaine, Pascale est pour ses passagers à la fois animatrice, psychologue, conseillère, conductrice et amie : "Elle n'est pas qu'un agent communal pour nous, c'est bien plus que cela, raconte Ouafa. Nous partageons avec elle nos tracas du quotidien et elle nous apporte une aide précieuse et du soutien, elle veille sur chacun de nous." Elle développe également sa fibre sociale à travers des missions bénévoles, au CCFF (Comité Communal des Feux de Forêts) ou encore au cours de raids humanitaires. Pour Pascale, l'explication est simple et sans équivoque : "J'étais faite pour ça. De tous les métiers que j'ai pratiqués, c'est de loin le plus noble".


Pour toute information pratique concernant le bus communal (horaires et jours de passage), la Maison de la Fraternité vous répond au 04 94 50 08 21, ou par courriel à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .